Reviews

Randonner sur l’île de Santo Antao au Cap Vert

UN DÉCOR DE FILM

« Allez-y les gars, c’ est magnifique ! »

Il n’ aura pas fallu nous le répéter dix fois, une heure de ferry de Mindelo et voilà nos quatre pieds posés sur l’ île Santo Antao.

Et vous allez-voir, on ne nous avait pas menti !

Nous sommes resté sur l’ île pendant trois jours, avons beaucoup marché et cela en valait la peine. La richesses des paysages est à couper le souffle, des vallées vertes aux falaises noires de la côte nord, des rivières aux plages sauvages, il y en a pour tous les goûts.

[vsw id= »U1cMBm2KFdg » source= »youtube » width= »640″ height= »360″ autoplay= »no »]

 

Coté pratique:

Comment s’ y rendre:

Il vous faut prendre un ferry depuis Mindelo sur l’ autre île de Sao Vicente, pour arriver à Ponto Novo à Santo Antao, cela coûte environ 16 euros A/R.

Pour dormir:

il existe quelques chambre d’ hôte à Paul et dans les villes principales. Pour notre séjour nous avons passé trois nuits dont deux à l’ hôtel (environ 12 euros avec petit déjeuner) et une nuit chez l’ habitant (10 euros avec le repas).

Pour les randonnées :

La majorité des chemins sont plus ou moins balisés, et il existe de nombreuses cartes détaillées en vente libre.

Nous n’ avons utilisé qu’ une petite carte que l’ on trouve gratuitement, et notre langue aussi essentiellement. Les locaux prennent beaucoup de plaisir à venir en aide aux touristes, et puis c’ est toujours l’ occasion de faire de belles rencontres.

Nous pouvons vous conseiller:

  • Les différentes marches de la vallée de Paul, un lieu sublime, entre montagnes, jardins, et canyons. Une promenade au cœur de la végétation, longeant les rivières puis grimpant au sommet du massif, vous offrant une vue incroyable sur la vallée.
DSC01397
Les immenses jardins de la vallée de Paul
  • Et la randonnée de la côte nord. Le départ se fait de Ponta do sol pour se terminer à Cruzinha. Un circuit d’environ cinq heures, qui vaut vraiment la peine. Longeant les falaises abruptes, face aux eaux azur de l’océan atlantique puis s’engouffrant dans les criques, le contraste des paysages et des couleurs est saisissant.
DSC01416-001
La côte nord de Santo Antao
  • Point important : si vous partez de Ponta do sol, sachez qu’il vous faudra dormir à Cruzinha ou payer environ 30 euros de taxi. Étant un village reculé, les bus collectifs beaucoup moins chers ne partent que très tôt le matin. C’est d’ailleurs ici que nous avons trouvé un logement chez l’habitant grâce à une belle rencontre avec Raphaël, un enfant du village.
DSC01434-001
Flo, Tib et Raphël, qui nous a filé un bon coup de pouce

Pour résumé, un voyage à Santo Antao, comme pour le Cap Vert, c’ est magique !

 

Leave a comment