Reviews

Faire une transatlantique à la voile

Transatlantique, transat, des mots qui riment avec aventure, expérience inoubliable, légendaire.

Une traversée de la grande marre à la voile vous amène au-delà de l’imaginaire, une découverte de la mer, de soi et des autres. Plus qu’un simple voyage, c’est avant toute chose un enrichissement, un apprentissage, des sensations nouvelles.

Concernant notre transat, elle fût un peu particulière, des tempêtes, le bateau malmené voir même quelque peu détraqué, des rires, des démêlés, des soirées arrosées, de l’amitié et j’en passe. De l’injection d’adrénaline pure à l’introspection en passant par la contemplation, voyager à la voile déclenche en vous un lot d’émotion le temps d’une balade, un pèlerinage en quelque sorte.

La mer vous capture et quand elle vous relâche, vous voilà marqué au fer brûlant, pour ne plus jamais l’aimer ou pour alors en devenir un nouvel amant.

Sur le pont du bateau, il est tôt, l’équipage somnole, les premières lueurs de l’aube embrasent les falaises ocres de la côte. L’esprit se relâche, les pensées disparaissent, pour ne laisser place qu’à l’admiration, le temps ralenti, et l’on souhaite que jamais cela ne s’arrête.

Voyager à la voile est une rêverie, un égarement, une expérience humaine sans limites.

Les grands navigateurs sacrifient parfois leur vie pour la mer, elle les rend parfois solitaires, voire misanthropes, c’est à se demander si les sirènes et leurs chants envoûtants n’existent pas vraiment.

DSC01271-001

Je vous invite à lire les articles de notre voyage sur le voilier de Marc, « Fleur de lotus » :

http://debrouilleautourdumonde.com/premiers-pas-en-mer-non-sans-peine/

http://debrouilleautourdumonde.com/nos-deuxiemes-pas-en-mer/

 

 

Comments are closed.